J'ai déjà un compte

Mot de passe oublié ?

Je crée mon compte

Je crée mon compte

Votre espace vous permet de poster une candidature spontanée, de gérer vos candidatures et vos alertes, et de modifier vos informations personnelles.

Je crée mon compte

Retour à l'étape précédente

Réinitialisation de votre mot de passe

Pour réinitialiser votre mot de passe, saisissez l'adresse e-mail que vous utilisez pour vous connecter à votre compte. Vous recevrez un e-mail contenant un lien vous permettant de créer un nouveau mot de passe.

Réinitialiser votre mot de passe

Saisissez un nouveau mot de passe ci-dessous. Nous vous recommandons de créer un mot de passe que vous n'utilisez pas pour d'autres sites Web.

J'ai déjà un compte

Je crée mon compte

Pour créer votre compte, remplissez les 4 étapes ci-dessous :

  1. Nationalité

    Êtes-vous de nationalité française ?

  2. Âge

    Quelle est votre date de naissance ?

    Votre date de naissance

  3. Statut

    Êtes-vous actuellement militaire ?

  4. Identifiants

Retour à l'étape précédente

Pour postuler dans la Marine nationale, vous devez être de nationalité française.

Et si vous deveniez légionnaire ?

Forte de 8 900 hommes, la légion étrangère représente 11% de la Force opérationnelle terrestre. Plus de 140 nationalités s'y côtoient.

La légion recrute

Retour à l'étape précédente

Vous êtes trop âgé pour postuler dans la Marine nationale.

Avez-vous pensé à devenir réserviste ?

La Marine nationale compte près de 39 000 marins dont 5 000 marins de réserve soit près de 13% de son effectif global.

Découvrir la reserve

Retour à l'étape précédente

Vous êtes trop jeune pour postuler dans la Marine nationale.

Savez-vous que la Marine recrute dès 16 ans ?

Si vous avez 16 ans et plus, vous pouvez postuler à l'Ecole des mousses ou intégrer une préparation militaire marine.

En savoir plus

Retour à l'étape précédente

Vous êtes actuellement militaire.

Pour postuler dans la Marine nationale, vous devez constituer un dossier candidat auprès de l'unité à laquelle vous appartenez.

Votre inscription a bien été effectuée

Un email automatique de confirmation vient de vous être envoyé. N'oubliez pas de confirmer votre adresse mail en cliquant sur le lien que vous venez de recevoir.
Si vous ne recevez pas cet email dans votre boîte de réception, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

Mot de passe réinitialisé avec succès

Identifiez-vous à nouveau pour accéder à votre espace personnel.

Réinitialisation mot de passe

Votre demande a été prise en compte, si l'e-mail fourni est connu vous recevrez un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.

Vous avez déjà posté votre candidature spontanée

Vous allez recevoir un mail pour confirmer la création de votre compte. Connectez-vous pour accéder à votre espace personnel

Questions fréquentes

Vous recherchez une information ?
Les questions les plus fréquemment posées sont recensées ici.
En cas de besoin, posez votre question.




QUESTIONS LES PLUS POSÉES

  • Quel intérêt de faire un BAC pro Marine ?

    La Marine nationale propose cinq filières de formation en partenariat avec l'Éducation Nationale : le BAC PRO Commercialisation et Services en Restauration (CSR), le BAC PRO en maintenance aéronautique (AERO), le BAC PRO Maintenance des équipements industriels (MEI), le BAC PRO Electrotechnique, Energie, Eléments communicants (ELEEC) et le BAC PRO systèmes électroniques numériques (SEN). Pour y postuler, il faut être titulaire d'un BEP de mécanique, de maintenance, d'électrotechnique ou d'électronique, savoir nager, être physiquement et médicalement apte, et avoir entre 17 ans et 23 ans. La formation dure deux ans et 16 semaines de stage sont nécessaires pour valider ce diplôme. A l'issue de ce bac, et selon la qualité des résultats obtenus, l'accès aux filières de formation de matelot ou d'officier marinier peut vous être proposé. Dans tous les cas, c'est l'opportunité d'exercer votre futur métier dans un cadre hors du commun.

    cacher la réponse

  • Dans la marine, suit-on le même entrainement que des militaires ?

    Sur les bateaux de la Marine nationale, un marin est polyvalent. Il est donc en premier lieu un militaire, formé et entraîné comme tout militaire. Il est ensuite un marin qui a reçu une vraie formation maritime. Et il est enfin un spécialiste : ses études et la marine l'ont formé pour occuper ce poste. C'est un marin de combat et un spécialiste.

    cacher la réponse

  • Quels critères impératifs je dois remplir pour postuler à un engagement dans la marine ?

    Pour postuler à un engagement dans la Marine nationale, il faut nécessairement être de nationalité française, être en règle avec la Justice, avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD) et savoir nager. Par ailleurs, il faut avoir moins de 30 ans pour intégrer les filières qui forment les matelots ou les sous-officiers, ainsi que pour accéder à la filière de formation des officiers. Ces critères préalables et indispensables étant remplis, les entretiens de recrutement, la visite médicale et les épreuves sportives permettront d'évaluer si votre physique et votre état psychologique sont adaptés pour rejoindre les rangs de la marine, dans les métiers où vous postulez.

    cacher la réponse

  • Pourquoi les aptitudes physiques sont-elles un critère important de sélection ?

    Comme tout militaire, un marin doit être robuste et aguerri pour être capable de porter secours à ses camarades, faire face dans des conditions difficiles de conflit, et supporter des efforts physiques exigeants lors des missions. Cependant, les différents métiers dans la marine n'exigent pas tous le même niveau de performance physique et sportive : c'est le médecin de la marine qui en jugera lors des tests de recrutement.

    En savoir plus : comment bien se préparer ?

    cacher la réponse

  • A partir de quel âge peut-on s'engager dans la marine ?

    On peut s'engager dans la marine dès l'âge de 16 ans en rejoignant l'Ecole des Mousses, ou dès 17 ans en rejoignant la filière "matelot de la Flotte" (niveau 3ème à bac) ou l'Ecole de maistrance (à partir du bac) pour la formation des officiers mariniers

    Vous pouvez effectuer une préparation militaire marine à partir de 16 ans le week-end si vous le souhaitez. 

    Ces préparations sont un excellent moyen de vivre une première expérience enrichissante en lien avec la marine.

    cacher la réponse

  • Y-a-t-il des journées "portes ouvertes" dans la Marine nationale ?

    Oui, il y a régulièrement des journées portes ouvertes sur les bases et à bord des bâtiments de la marine : il faut se renseigner directement auprès des unités.

    cacher la réponse

  • Ecole navale : comment y entrer ?

    Les critères préalables étant remplis, le concours d'entrée pour les candidats étudiants en CPGE et la candidature spécifique pour les étudiants en Master 1 et 2, sont dans les 2 cas des processus très sélectifs.  Atteindre le niveau requis dans les matières académiques à l'écrit et à l'oral est un préalable. Mais ces épreuves sont aussi assorties d'entretiens pour évaluer la motivation du candidat , ainsi que des tests physiques et sportifs qui sont exigeants et auxquels il vaut mieux se préparer sérieusement.

    En savoir plus sur le concours d'entrée Ecole navale

    cacher la réponse

  • Ecole navale : à qui s'adresse-t-elle ?

    L'Ecole navale s'adresse aux élèves sortis des classes préparatoires qui souhaitent devenir officiers de la Marine nationale. Les officiers de marine ont vocation à commander des unités opérationnelles (navires de combat, sous-marins, flottilles de combat, commandos marines...). Au cours de leur formation à l'Ecole navale, ils développent les aptitudes qui feront d'eux les chefs de la marine de demain. Le mode de recrutement de l'école s'effectue sur concours en première année (Centrale-Supélec / classes préparatoires MP, PC et PSI) et sur titre en deuxième et troisième année.

    cacher la réponse

  • Généralités sur le recrutement

    • Combien de jeunes la marine recrute-t-elle chaque année ?

      La Marine nationale recrute plus de 3 500 jeunes chaque année, dans toutes les spécialités et à tous les niveaux d'études.

      cacher la réponse

    • Qu'est ce qui pourrait me faire préférer la Marine nationale plutôt que l'Armée de Terre ou de l'Air ?

      Pour entrer dans l'armée en général, il faut adhérer à la discipline militaire et accepter la vie en collectivité, avec ses moments intenses de camaraderie et d'expériences partagées. Dans la marine, il faut en plus aimer la mer bien sûr, avoir un esprit ouvert, et être motivé pour développer des compétences multiples et découvrir d'autres horizons, loin de son pays.

      En savoir plus sur la vie de marin

      cacher la réponse

    • A partir de quel âge peut-on s'engager dans la marine ?

      On peut s'engager dans la marine dès l'âge de 16 ans en rejoignant l'Ecole des Mousses, ou dès 17 ans en rejoignant la filière "matelot de la Flotte" (niveau 3ème à bac) ou l'Ecole de maistrance (à partir du bac) pour la formation des officiers mariniers

      Vous pouvez effectuer une préparation militaire marine à partir de 16 ans le week-end si vous le souhaitez. 

      Ces préparations sont un excellent moyen de vivre une première expérience enrichissante en lien avec la marine.

      cacher la réponse

    • Je n'ai aucun diplôme : est-ce que je peux m'engager dans la marine ?

      Oui. La marine recrute des marins sans diplôme, mais elle exige cependant un niveau minimum équivalent à celui de la 3ème. Tout au long de la carrière du marin, la marine assurera elle-même la formation nécessaire pour qu'il puisse évoluer dans ses fonctions, pour autant que le candidat soit motivé et volontaire pour progresser.

      cacher la réponse

    • Est-ce qu'il y a une sélection pour être recruté par la Marine ?

      A l'exception de l'Ecole navale, il n'y a pas besoin de passer un concours pour être recruté dans la marine. Cependant tous les candidats ne sont pas pris non plus et le recrutement à tous les niveaux se fait en fonction des besoins de la marine. Le critère de niveau scolaire étant acquis pour une filière donnée, il y a donc toujours une évaluation du candidat sur sa motivation, son sérieux, ses aptitudes physiques et son comportement psychologique.

      cacher la réponse

    • J'ai postulé auprès d'un CIRFA : dans combien de temps saurai-je si je suis recruté ?

      Il faut compter environ 2 mois pour que l'ensemble du processus de recrutement aboutisse, depuis le dépôt de la candidature jusqu'à votre premier jour en école de formation.

      cacher la réponse

    • Si j'ouvre un dossier de recrutement, suis-je obligé de m'engager ensuite ?

      Non, bien sûr : seule la signature d'un contrat d'engagement crée (comme son nom l'indique) une obligation qu'il faut honorer. Si vous avez ouvert un dossier de recrutement - et que vous remplissez toutes les conditions préalables obligatoires -, vous serez en revanche convoqué pour un entretien et une visite médicale que vous pouvez refuser si vous ne souhaitez pas aller plus loin dans le processus de recrutement.

      cacher la réponse

    • A quoi est-ce que je m'engage en signant un contrat avec la Marine nationale ?

      Comme tous les contrats, signer un contrat d'engagement avec la Marine nationale présente des obligations pour les 2 parties : au-delà d'une simple relation employeur-employé, la marine investit sur vous et vous forme, et en retour vous vous engagez sur une certaine durée, selon le parcours retenu. Cependant, vous pouvez dénoncer votre contrat à tout moment durant vos six premiers mois dans la marine : cela n'aura pas de conséquence sur vous ni sur votre vie civile. Vous pouvez donc pleinement découvrir ce monde nouveau de la marine et choisir d'y renoncer si vos attentes ont été déçues à l'issue de ces 6 premiers mois : cela arrive parfois.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les étapes que je dois franchir pour un recrutement ?

      Vous vous rendez dans un bureau de recrutement (CIRFA) afin de déposer un dossier de candidature et de passer un premier entretien. Il est aussi possible de postuler en ligne sur etremarin.fr. Après ce premier entretien, vous devez passer une visite médicale et des tests psychotechniques. Après cette première sélection, vous serez éventuellement convoqué pour d'autres tests sportifs selon les métiers pour lesquels vous postulez.

      cacher la réponse

    • Quel est le rôle de la visite médicale conduite par la marine ?

      Vivre, travailler et être un militaire en mer vous expose à des situations qui ne sont pas tout à fait ordinaires : seul un médecin de la marine est à même d'apprécier les qualités physiques et psychologiques particulières qui sont attendues pour être marin au sein de la Marine nationale.

      cacher la réponse

    • Quels critères impératifs je dois remplir pour postuler à un engagement dans la marine ?

      Pour postuler à un engagement dans la Marine nationale, il faut nécessairement être de nationalité française, être en règle avec la Justice, avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD) et savoir nager. Par ailleurs, il faut avoir moins de 30 ans pour intégrer les filières qui forment les matelots ou les sous-officiers, ainsi que pour accéder à la filière de formation des officiers. Ces critères préalables et indispensables étant remplis, les entretiens de recrutement, la visite médicale et les épreuves sportives permettront d'évaluer si votre physique et votre état psychologique sont adaptés pour rejoindre les rangs de la marine, dans les métiers où vous postulez.

      cacher la réponse

    • Les femmes ont-elles accès aux mêmes métiers que les hommes dans la marine ?

      Oui. Toutes les spécialités et toutes les fonctions sont ouvertes aux femmes qui représentent aujourd'hui autour de 14% des marins. Cependant, les conditions d'habitabilité de certains bâtiments en service ne permettent pas toujours la présence des femmes. C'est par exemple,  pour l'instant, le cas des sous-marins.

      cacher la réponse

    • Une fois engagé, est-ce que je peux quitter la marine quand je veux ?

      Durant les 6 premiers mois d'un contrat, vous êtes libre de quitter la marine si vous le souhaitez. Au-delà de ces 6 premiers mois, il faut aller jusqu'au bout du contrat pour lequel vous vous êtes engagé : sinon, vous pouvez être déclaré comme déserteur, ce qui est un délit.

      cacher la réponse

    • Le casier judiciaire des candidats est-il consulté pour un recrutement ?

      Oui, le casier judiciaire des candidats est analysé. Il peut ne pas être vierge, mais il ne faut pas non plus qu'il soit trop chargé et incompatible avec les futures missions attendues du candidat. Seul votre conseiller en recrutement pourra en juger lors de  votre entretien.

      cacher la réponse

  • La vie de marin

    • Quelles sont les qualités principales que la marine attend de moi ?

      La première qualité que la marine attend d'un candidat, est que sa motivation pour la marine soit authentique. La vie en mer et en équipage est un choix passionnant, mais c'est aussi un choix exigeant qui ne se fait pas par hasard. Rejoindre la marine, c'est aussi être prêt à progresser en permanence, quelles que soient ses compétences de départ.

      En savoir plus sur les valeurs de la marine

      cacher la réponse

    • Dans la marine, suit-on le même entrainement que des militaires ?

      Sur les bateaux de la Marine nationale, un marin est polyvalent. Il est donc en premier lieu un militaire, formé et entraîné comme tout militaire. Il est ensuite un marin qui a reçu une vraie formation maritime. Et il est enfin un spécialiste : ses études et la marine l'ont formé pour occuper ce poste. C'est un marin de combat et un spécialiste.

      cacher la réponse

    • Sur une année, combien de temps un marin passe-t-il en mer ?

      La durée des missions en mer est évidemment très variable : cela dépend du type de bâtiment et de la nature de la mission. En moyenne, les bateaux sont en mer de 100 à 150 jours par an.

      cacher la réponse

    • Un marin a-t-il des vacances chaque année ?

      Comme tous les militaires, le marin dispose de 45 jours de permissions par an.

      cacher la réponse

    • Qu'est-ce que cela signifie être "d'astreinte" pour un marin ?

      Pour un marin, "être d'astreinte" signifie qu'il n'est pas au travail, mais qu'il doit cependant pouvoir être joignable facilement et pouvoir intervenir très rapidement, toutes affaires cessantes, s'il y a nécessité. Le marin est donc nécessairement à proximité de son lieu de travail quand il est d'astreinte. S'il n'est pas d'astreinte ou de service, ses soirées et ses WE sont complètement libres, et il a la possibilité de rentrer chez lui s'il le souhaite.
      Toutefois, lors des classes ou des périodes d'instruction, le régime est différent et laisse moins de liberté, mais ces périodes correspondent à des séquences particulières et temporaires dans la vie du marin.

      cacher la réponse

    • Est-on obligé d'accepter une affectation lorsqu'on est marin ?

      En tant que militaire, vous devez accepter les affectations qui sont décidées par votre hiérarchie et dictées par les besoins de la marine. Cependant chaque période de formation ou de service fait l'objet d'évaluations : selon vos mérites et votre classement à l'issue de ces périodes, vous pourrez alors formuler des préférences d'affectations qui auront d'autant plus de probabilités de vous être accordées que vous êtes bien noté.

      cacher la réponse

    • La vie de famille est-elle compatible avec la vie de marin ?

      La vie de marin est tout à fait compatible avec une vie de famille. Les marins "embarqués" et affectés à bord d'un bâtiment de la Marine nationale vivent en fonction de l'activité de ce dernier. Si le bateau est à quai, le marin travaille de 08h à 17h et après il a quartier libre. En revanche, pour les périodes où le bateau est en mer, le marin vit à bord, éloigné de sa famille.

      cacher la réponse

    • La marine peut-elle m'apporter une formation pour toute la vie ?

      Oui. Au coeur d'un environnement technologique sophistiqué, la marine a besoin de professionnels compétents. La marine est donc une école permanente où chaque marin accède à un parcours de formation continu  et de qualification tout au long de sa carrière, et quelle que soit sa formation initiale : c'est l'occasion pour lui de se développer professionnellement, de monter en grade et en rémunération, et d'accéder à de nouvelles responsabilités. Lors d'un éventuel retour à la vie civile après quelques années de service, ces qualités et ces compétences seront bien entendu valorisées et reconnues par de potentiels employeurs du monde civil.

      cacher la réponse

    • Qui paye les années de formation dans la marine ?

      Dès lors que vous rentrez dans la marine, l'ensemble des formations que vous pourrez suivre, courtes ou longues, et quelle qu'en soit la nature, sera gratuit. De surcroît, vous serez même rétribué dés votre premier jour dans la marine.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les conditions de logement pour un marin, à bord et à terre ?

      A bord, le confort dépend de l'ancienneté du bateau mais ce sont rarement des cabines individuelles sauf pour les officiers supérieurs. Le plus souvent, il s'agit de chambres collectives de 2 à 10 personnes selon les navires. Si vous êtes affecté à terre, seul le logement collectif en caserne est proposé, mais il n'y a pas de logement de fonction pour la famille (femmes, enfants) du marin. La plupart des marins logent donc en ville.

      cacher la réponse

    • Serai-je logé et nourri pendant toute ma carrière de marin ou seulement pendant les formations ?

      Vous êtes nourri et logé tout le temps de votre formation initiale à l'apprentissage d'un métier. Si vous êtes célibataire et affecté à bord d'un navire, vous pouvez y manger et y dormir toute l'année.  Si vous êtes célibataire et affecté dans une unité à terre, une allocation minime vous sera demandée pour être logé. Si vous êtes en couple ou avec des enfants, vous devrez trouver un logement en ville et celui-ci sera à votre charge.

      cacher la réponse

    • Pourrai-je participer à des missions humanitaires en étant dans la marine ?

      En effet, la Marine nationale est parfois amenée à intervenir en opérations extérieures pour le soutien logistique d'opérations humanitaires : aide aux victimes de conflits ou de catastrophes naturelles, par exemple. Toutefois, les affectations sur de telles missions ne sont pas faites sur la base du volontariat individuel et dépendent de l'affectation collective de votre unité, décidée par la marine.

      cacher la réponse

    • Fait-on souvent escale à terre quand on est en mission ?

      Faire escale est avant tout une nécessité pour le bâtiment afin de ravitailler et de reposer l'équipage : cela dépend aussi de la nature de la mission et du type de bateau. Ainsi, un sous-marin fera escale tous les 3 semaines en moyenne alors qu'un aviso fait escale tous les 8 à 10 jours. Une escale dure en moyenne de 3 à 4 jours avec au minimum une journée de service et une de maintenance.

      cacher la réponse

    • Est-ce que je peux imaginer une 2ème carrière après la marine ?

      Bien évidemment, il vous est possible d'envisager une seconde carrière après la marine et de valoriser auprès d'un autre employeur les différentes compétences que vous aurez pu développer dans la marine. Par exemple, si vous vous êtes engagé à 21 ans avec un Bac+3, vous pouvez prétendre dès l'âge de 36 ans à une retraite, que vous percevrez à 52 ans.

      cacher la réponse

    • Quels sont les avantages en termes de retraite après avoir servi dans la marine ?

      Comme tout militaire, le marin a droit à la pension militaire après 15 ans de service, qui lui sera versée en différé, au prorata des annuités acquises. Cependant, les annuités acquises chaque année sont variables selon un barème propre à la marine : l'annuité acquise sera de 1 par année à terre, de 1.5 par année à bord d'un bâtiment de surface, et jusqu'à 3 par année à bord d'un sous-marin. Une majoration d'une année est accordée si votre bâtiment est basé outre-mer. Enfin une majoration de 1 année tous les 5 ans est également accordée à tous militaires. Toutes ces majorations d'annuités ne sont prises en compte qu'à l'issue des 15 années effectives de service.

      cacher la réponse

    • A quel âge pourrai-je partir à la retraite si je m'engage dans la marine ?

      L'ouverture des droits à la retraite dans la marine est possible après 15 ans de service. Cette retraite est établie au prorata des annuités acquises avec des majorations qui vont dépendre des missions (en mer, à terre), des unités (sous-marines, de surface), et des zones (de conflit ou non)  sur lesquelles vous avez été affecté au fil de votre carrière.

      cacher la réponse

    • Comment se déroule le quotidien à bord d'un bateau de la Marine nationale ?

      A la mer, la journée commence par le branle-bas à 07h30, puis le petit déjeuner, l'appel par compagnie à 08h00, poste propreté jusqu'à 9h30, poste d'entretien jusqu'à 12h00 ou jusqu'à 11h00 si vous devez prendre le quart de l'après-midi. Si vous avez été de quart de nuit vous pouvez vous détendre jusqu'à 14h45 avant un exercice sécurité de 15h00 à 17h00. Ensuite, vous pouvez aller dîner avant de prendre le quart dans la soirée. Ce n'est qu'un exemple de journée, chaque quart est unique, chaque journée particulière.

      En savoir plus sur le quotidien des marins

      cacher la réponse

  • Sport et conditions physiques

    • Pourquoi les aptitudes physiques sont-elles un critère important de sélection ?

      Comme tout militaire, un marin doit être robuste et aguerri pour être capable de porter secours à ses camarades, faire face dans des conditions difficiles de conflit, et supporter des efforts physiques exigeants lors des missions. Cependant, les différents métiers dans la marine n'exigent pas tous le même niveau de performance physique et sportive : c'est le médecin de la marine qui en jugera lors des tests de recrutement.

      En savoir plus : comment bien se préparer ?

      cacher la réponse

    • Une pratique sportive régulière est-elle nécessaire pour intégrer la marine ?

      Oui, la pratique régulière d'un sport, de préférence d'endurance, est un avantage pour intégrer la marine car vous serez régulièrement évalué sur vos performances sportives et de résistance : comme tout militaire, le marin doit en effet être robuste et aguerri pour être capable de porter secours à ses camarades, et supporter les efforts physiques exigeants et prolongés lors de ses missions.

      cacher la réponse

    • Quels sont les examens effectués pour la visite médicale de recrutement ?

      La visite médicale de recrutement dure une demi-journée : elle comporte un test auditif, un test d'acuité visuelle, une analyse d'urine, un électrocardiogramme. Vous serez pesé et mesuré puis vous passerez une visite devant un médecin militaire qui contrôlera votre morphologie générale et s'assurera de vos aptitudes physiques pour rejoindre la marine : en effet les exigences sont différentes selon le métier choisi.  Cependant quelque soit le métier choisi, un Indice de Masse Corporelle  (IMC) inférieur à 30 est indispensable et démontrera une pratique sportive régulière  (IMC = Poids/ Taille² ).

      cacher la réponse

    • J'ai entendu dire qu'une bonne acuité visuelle était indispensable pour intégrer la marine : est-ce que c'est vrai ?

      La marine intègre aussi des personnes porteuses de lentilles ou de verres correcteurs : tout dépend des métiers auxquels elles postulent. Seul le médecin de la marine pourra évaluer si votre acuité visuelle est problématique car il existe des seuils et des normes médicales pour accéder à chaque métier.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les épreuves d'aptitude physique pour devenir commando ?

      Avant d'être commando, il faut d'abord être recruté comme fusilier marin. Ensuite, les fusiliers marins les mieux entraînés pourront postuler pour intégrer un stage commando. A l'issue de ce stage extrêmement exigeant, seuls ceux qui y auront satisfait pourront prétendre à rejoindre une unité commando, soit en moyenne un postulant sur 2.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les épreuves d'aptitude physique pour un Fusilier marin ?

      Un grimper de corde (de 6 à 12 m), suivi de 30 à 35 flexions en appui facial (pompes), de 30 à 50 abdominaux, et de tractions à la barre fixe en pronation (paume de la main sur l'avant) minimum 4, maxi 14. Puis un test d'endurance : le départ est très lent et le rythme à soutenir augmente par paliers au fur et a mesure. Le test s'arrête dès que l'on ne peut plus augmenter sa vitesse de course : le minima à réaliser est de 14km/h (palier 12). En natation, un 200 mètres brasse suivi d'une apnée verticale à une profondeur de 2 mètres : test non chronométré mais très important. Enfin, une course de 4 km effectuée avec un sac à dos de 11 kg en moins de 20 mn soit une cadence de 12 km/h. TOUS CES TESTS SONT PASSES LES UNS A LA SUITE DES AUTRES. La valeur de votre candidature sera appréciée sur votre capacité à faire le maximum dans toutes ces épreuves...

      cacher la réponse

  • Découvrir la marine autrement

    • Y-a-t-il des journées "portes ouvertes" dans la Marine nationale ?

      Oui, il y a régulièrement des journées portes ouvertes sur les bases et à bord des bâtiments de la marine : il faut se renseigner directement auprès des unités.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les conditions pour suivre une Préparation Militaire Supérieure (PMS) ?

      Pour effectuer une PMS, il faut avoir entre 18 ans et 30 ans et être titulaire d'un bac. Plusieurs PMS sont proposées : "maistrance", "marchande". Il y a aussi une PMS "Etat-Major" pour laquelle il est nécessaire d'être titulaire d'un Bac+3.

      cacher la réponse

    • Qu'est-ce qu'une Préparation Militaire Marine (PMM) ?

      La PMM est une formation générale de 15 jours sur la Défense (politique et enjeux) et la marine (missions et moyens), ainsi qu'une formation militaire (maniement d'armes, défilés), une formation maritime et enfin une formation aux premiers secours (attestation prévention et secours civiques de niveau 1). Selon la disponibilité des unités, celà peut inclure une sortie en mer et la visite de différents types de navires ou sites militaires.

      cacher la réponse

    • Comment se déroule une PMM ? Comment y accéder ?

      Cette préparation s'articule en 10 journées échelonnées sur l'année (samedis ou dimanches) et une période bloquée de 5 jours consécutifs dans un port militaire, à Brest ou à Toulon pendant les vacances scolaires. Pour y accéder, il faut avoir au minimum 16 ans, être de nationalité française, être apte médicalement, et en règle avec les obligations du code du service national (JDC ou JAPD). Aucun niveau scolaire particulier n'est requis.

      Postuler

      cacher la réponse

    • Je suis en formation professionnelle, est-ce que je peux faire un stage dans la marine ?

      Oui, la marine accueille chaque année plusieurs centaines d'élèves et étudiants en stages conventionnés (niveau Bac+3 à Bac+5) ou pour des stages de "découverte" accessibles dès la 3ème.

      cacher la réponse

    • J'ai moins de 16 ans, est-ce que je peux faire un stage dans la marine ?

      Certaines unités offrent la possibilité de découvrir la Marine nationale sous forme de stage de 3 jours pour des collégiens / lycéens à partir de la classe de 3ème. Les candidats en font la demande auprès du CIRFA (centre d'information et de recrutement des forces armées) le plus proche de votre domicile.

      cacher la réponse

  • Les écoles de la marine

    • Ecole navale : comment y entrer ?

      Les critères préalables étant remplis, le concours d'entrée pour les candidats étudiants en CPGE et la candidature spécifique pour les étudiants en Master 1 et 2, sont dans les 2 cas des processus très sélectifs.  Atteindre le niveau requis dans les matières académiques à l'écrit et à l'oral est un préalable. Mais ces épreuves sont aussi assorties d'entretiens pour évaluer la motivation du candidat , ainsi que des tests physiques et sportifs qui sont exigeants et auxquels il vaut mieux se préparer sérieusement.

      En savoir plus sur le concours d'entrée Ecole navale

      cacher la réponse

    • Ecole navale : à qui s'adresse-t-elle ?

      L'Ecole navale s'adresse aux élèves sortis des classes préparatoires qui souhaitent devenir officiers de la Marine nationale. Les officiers de marine ont vocation à commander des unités opérationnelles (navires de combat, sous-marins, flottilles de combat, commandos marines...). Au cours de leur formation à l'Ecole navale, ils développent les aptitudes qui feront d'eux les chefs de la marine de demain. Le mode de recrutement de l'école s'effectue sur concours en première année (Centrale-Supélec / classes préparatoires MP, PC et PSI) et sur titre en deuxième et troisième année.

      cacher la réponse

    • Quelle est la vocation de l'Ecole navale ?

      La vocation de l'Ecole navale est de former les futurs officiers de la marine. Les éléves-officiers y acquièrent les savoir-faire et les savoir-être qui leur seront nécessaires pour assumer les futures responsabilités opérationnelles qui les attendent dans des fonctions de commandement ou d’expertise, jusqu'au plus haut niveau. La formation dure 4 ans et débouche sur un diplôme d'ingénieur : 7 semestres de formation militaire, scientifique et maritime puis un semestre de stages pratiques à bord de bâtiments de la marine. Au cours de la 4ème année, les élèves choisissent une spécialisation en fonction de leurs aptitudes, des besoins de la marine et de leur projet professionnel. L'Ecole navale accueille environ 70 nouveaux élèves officiers par an.

      cacher la réponse

    • Comment se déroule la journée type d'un élève de l'Ecole navale ?

      Les élèves de l'Ecole navale ont un programme de formation pluridisciplinaire qui s'articule autour de trois domaines de formation : formation humaine et militaire, formation maritime et formation scientifique. Hors période d'embarquement, la journée type d'un élève comprend des cours théoriques, des séances de mise en application et des travaux pratiques.
      Deux soirs par semaine, les élèves finissent à 19h00. Les élèves peuvent ainsi consacrer leur temps libre à des activités sportives et culturelles diverses telles que le kayak, la voile, le cheval, le théâtre...
      Les élèves de 1ere année sont logés sur le site de l'école. Les postes (noms des chambres à l'Ecole navale) sont conçus en duplex et permettent une vie de groupe conviviale; ils comportent des bureaux et un coin salon.

      cacher la réponse

    • Comment accéder à l'Ecole de Maistrance pour devenir officier marinier ?

      Le recrutement pour l'Ecole de Maistrance est ouvert à tous les candidats bacheliers, entre 18 ans et moins de 30 ans. Le recrutement se fait sur dossier, suivi d'entretiens et d'un examen médical d'aptitude. Le nombre de places offertes étant limité, seuls les meilleurs dossiers sont choisis : il vaut donc mieux avoir un peu plus que le minimum requis si on veut se donner toutes les chances d'être retenu. Il y a 2 sessions de recrutement chaque année, en Septembre et en Février.

      cacher la réponse

    • Ecole de Maistrance : comment y entrer ?

      Le recrutement se fait sur dossier, suivi d'entretiens, de quelques épreuves sous forme de QCM (en anglais, maths, physique et français - niveau lycée) et d'un examen médical d'aptitude. Le nombre de places offertes étant limité, seuls les meilleurs dossiers sont choisis : il vaut mieux donc avoir un peu plus que le minimum requis si on veut se donner toutes les chances d'être retenu. Il y a 2 sessions de recrutement chaque année en septembre et en février.
      Pour les spécialités de marin pompier de Marseille, fusilier, et plongeur démineur, des tests sportifs supplémentaires sont prévus.
      En savoir plus sur le statut d'officier marinier

      cacher la réponse

    • Ecole de Maistrance : à qui s'adresse-t-elle ?

      L'Ecole de Maistrance forme les futurs officiers mariniers et s'adresse aux jeunes gens de 17 et moins de 30 ans, de niveau Bac à Bac +3. Deux sessions ont lieu chaque année, en septembre et en février pour une capacité moyenne de 400 élèves. Les élèves maistranciers reçoivent durant 17 semaines une formation militaire, maritime et sportive. Ils sont également formés à l'encadrement et aux sciences humaines (français et anglais) appliquées au futurs besoins professionnels. Ensuite, ils suivent une formation de technicien en école de spécialité dont la durée peut varier quelques semaines à plusieurs mois.

      cacher la réponse

    • Quelle est la vocation de l'Ecole de Maistrance ?

      La vocation de l'Ecole de Maistrance est de former les officiers mariniers de la marine. Elle propose un très vaste éventail de spécialisations, couvrant tous les métiers de la marine. Le candidat retenu pour intégrer l'Ecole de Maistrance s'engage sur un contrat de 10 ans au fil duquel son évolution professionnelle sera permanente grâce à des formations qualifiantes et des brevets régulièrement présentés.

      cacher la réponse

    • Comment se déroule la journée type d'un maistrancier ?

      Réveil, toilette et petit-déjeuner à 6h30,
      07h15 à 07h40   Tâches d’intérêt général (poste de propreté des locaux attribués)      
      07h45 à 08h10   Rassemblement de la promotion : cérémonie des couleurs et prise de consignes pour la journée   
      08h15 à 12h05   Cours
      12h10 à 13h30   Déjeuner – Temps libre
      13h35 à 16h30   Cours
      16h35 à 18h00   Etude facultative ou temps libre
      18h00 à 20h15   Dîner – Etude facultative ou temps libre
      20h15 à 21h45   Etude obligatoire
      A partir de 21h45 Etude facultative
      22h30 Extinction des feux sauf pour les élèves en étude facultative

      cacher la réponse

    • Ecole des mousses : comment y entrer ?

      Pour la rentrée qui a lieu en septembre, il faut déposer un dossier de candidature à partir de janvier et avant le 25 avril 2014. Ce dossier est à retirer dans le CIRFA le plus proche de chez vous. Sur la base de ce dossier de candidature, un entretien  vous sera proposé pour mieux vous connaître et juger de votre motivation pour rejoindre la marine, ainsi qu'une visite médicale pour valider vos aptitudes physiques.

      cacher la réponse

    • Ecole des mousses : à qui s'adresse-t-elle ?

      L'Ecole des mousses s'adresse aux jeunes garçons et filles de 16 et 17 ans, sans condition de diplôme, de niveau 3ème ou  2nde, issus de toute la France et désireux de servir dans la Marine nationale.
      Cette école est implantée au Centre d'Instruction Naval de Brest et accueille chaque année près de 220 élèves. Ils y reçoivent, durant une année scolaire, un enseignement pratique et théorique leur permettant de découvrir l'environnement maritime, la Marine nationale, ses métiers, ses valeurs et ses exigences.

      Les mousses renforcent leurs bases scolaires en permanence, de manière très pratique, afin d’atteindre un niveau théorique leur permettant d’aborder avec sérénité et compétence un premier emploi dans la marine, mais aussi d’intégrer d’autres écoles de la marine ouvrant la voie aux carrières longues.

      cacher la réponse

    • Quelle est la vocation de l'Ecole des mousses ?

      L'Ecole des mousses est une formation d'une année scolaire (Septembre à Juin) passée en internat gratuit au Centre d'Instruction Naval de Brest ou à Querqueville. Elle permet d'offrir une expérience enrichissante et une bonne préparation avant d'intégrer les formations militaires de la Marine nationale pour être matelot de la Flotte pour un contrat de 4 ans. L'élève a un statut de militaire et perçoit une rémunération de 80 euros par mois. Si ses résultats scolaires sont suffisants, il peut aussi intégrer le lycée Naval pour poursuivre sa scolarité jusqu'au Bac.

      cacher la réponse

    • Comment se déroule une journée-type à l'Ecole des mousses ?

      Réveil, toilette, petit-déjeuner et poste de propreté à 06h45  
      07h45 à 08h00   Rassemblement de la promotion - cérémonie des couleurs
      08h15 à 12h05   Cours  
      12h10 à 13h30   Déjeuner – Temps libre
      13h35 à 16h30   Cours
      16h30 à 17h00   Temps libre
      17h00 à 18h00   Soutien par les professeurs
      18h00 à 19h00   Dîner
      19h00 à 20h00   Etude surveillée obligatoire
      20h00 à 21h30   Etude surveillée facultative
      21h30                Internat
      22h15                Extinction des feux

      cacher la réponse

    • Comment intègre-t-on l'Ecole de formation des pilotes de l'aéronautique navale ?

      Pour postuler à un recrutement d'Elève Officier Pilote de l'Aéronautique Navale (EOPAN), il faut avoir 17 ans révolus et moins de 23 ans, être titulaire d'un Bac (scientifique de préférence mais ce n'est pas obligatoire), avoir un bon niveau d'anglais, et satisfaire aux tests de sélection. Ces tests explorent à la fois la motivation et les aptitudes physiques et mentales du candidat. C'est un parcours long et exigeant mais qui donne la possibilité à des candidats très motivés de pouvoir être formés au pilotage en possédant uniquement le Bac au départ.

      En savoir plus sur le métier de pilote de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

    • Ecole de formation des pilotes de l'aéronautique navale : comment y entrer ?

      Les critères préalables étant remplis, il faut être sélectionné à l'issue de 2 phases d'épreuves : une présélection avant engagement (les tests psychotechniques, épreuves d'anglais, épreuves sportives, épreuves sur simulateur d'aptitude au pilotage, entretiens...) et une sélection en vol (cours au sol puis vol) se déroulant à l'École d'Initiation au pilotage basée à Lanvéoc-Poulmic. Quelques heures de vol sur avions de tourisme avant cette sélection peuvent être les bienvenues pour découvrir la pratique du vol et atténuer le stress de cette mise en situation le jour de l'épreuve. Cette sélection est exigeante à tous égards et il vaut mieux s'y préparer sérieusement.

      En savoir plus sur le métier de pilote de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

    • Ecole de formation des pilotes de l'aéronautique navale : à qui s'adresse-t-elle ?

      Pour intégrer la filière d'élève officier pilote de l'aéronautique navale (EOPAN), il faut être de nationalité française, titulaire du baccalauréat, âgé de 17 ans et de moins de 26 ans et avoir déjà effectué sa JDC (anciennement JAPD). Une très bonne maîtrise de l’anglais et un bon niveau en mathématiques sont aussi souhaitables. Par ailleurs, les aptitudes physiques et médicales seront évaluées et il faut satisfaire aux tests psychotechniques de sélection. A l'issue d'un tronc commun d'environ 6 mois, l'orientation vers pilote d'hélicoptère ou pilote d'avion (multi moteurs ou chasse) se fera en fonction des résultats obtenus et des besoins de la marine.

      cacher la réponse

    • Quelle est la vocation de l'Ecole de formation des pilotes de l'aéronautique navale ?

      Cette formation sur 2 ans permet de devenir pilote de l'aéronautique navale (avion ou hélicoptère) et elle a la particularité de recruter à partir du Bac.

      En savoir plus sur le métier de pilote de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

  • Officier : Bac+3 et plus

    • Quelle différence y-a-t-il entre officier de carrière et officier sous contrat ?

      L'officier de carrière est diplômé de l'Ecole navale (sauf les officiers sur titre en 3ème année, qui sont déjà diplômés). Même s'il a pu par ailleurs développer aussi des compétences spécialisées, un officier de l'Ecole navale a d'abord été formé pour être un cadre "généraliste" de la marine, destiné au commandement, jusqu'au plus haut niveau de la hiérarchie pour les meilleurs. Les officiers sous contrat sont en revanche recrutés pour leur expertise dans un domaine particulier et non pour des fonctions de commandement de haut niveau. Leurs responsabilités peuvent être très importantes mais elles ne s'étendent pas au commandement comme les officiers de carrière.

      cacher la réponse

    • Comment devient-on officier de marine ?

      Il y a plusieurs voies d'accès pour devenir officier de marine : toutes nécessitent un niveau de formation (Bac + 2 minimum), de préférence scientifique.

      La première voie est bien sûr d'intégrer l'Ecole navale sur concours pour devenir officier de carrière.

      La deuxième voie est de servir comme "officier sous contrat" : ce recrutement se fait sur dossier et entretiens à partir de Bac +3, pour des postes et des spécialités variant selon les besoins de la marine et des contrats d'engagement allant de 4 à 10 ans.

      La troisième voie est de postuler par la filière de promotion interne après être entré dans la marine par l'Ecole de Maistrance.

      Il y a également la possibilité de servir comme "volontaire officier aspirant" (VOA) sur un contrat d'un an , renouvelable une fois, et accessible sur sélection avec un Bac + 2 minimum. Enfin si vous avez un bon niveau d'allemand, vous pouvez être sélectionné pour faire vos années d'études d'officier dans l'Ecole navale allemande en partenariat avec la Marine nationale (filière EFENA).

      cacher la réponse

    • Que dois-je faire pour accéder à l'Ecole navale et devenir officier de carrière ?

      Pour intégrer l'Ecole navale et devenir "officier de carrière", il y a 3 voies :

      ==> Être âgé de moins de 22 ans et réussir le très sélectif concours d'entrée ouvert aux étudiants en classes préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) : Maths Sup' puis Maths Spé - classes de MP, PC, et PSI.
      ==> Être âgé de moins de 25 ans, déjà  titulaire d'un Bac + 4  (Master 1) à dominante scientifique, et réussir le concours et les entretiens en admission parallèle pour intégrer directement en 2éme année
      ==> Être âgé de moins de 25 ans, déjà titulaire d'un Bac + 5  (Master 2), et réussir le concours et les entretiens en admission parallèle pour intégrer directement en 3ème année.

      cacher la réponse

    • En tant qu'officier de carrière, quelles sont les spécialités qui me sont ouvertes ?

      L’officier qui sort de l'Ecole navale est avant tout destiné à occuper des fonctions de commandement, de management et d’expertise : les domaines où il peut exercer ces fonctions couvrent tout l'éventail des activités de la marine, à bord des navires ou des sous-marins, dans l'aéronautique navale, les forces spéciales puis dans les états-majors.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les possibilités d'évolution qui me sont offertes en tant qu'officier de carrière ?

      A la sortie de l’école, l’officier de carrière occupe des postes liés à la conduite des opérations ou au soutien opérationnel. Par la suite, ses fonctions prennent une dimension plus stratégique : postes en état-major, missions d’expertise ou de management dans le domaine des opérations, de l’armement, du renseignement, des ressources humaines…Il pourra aussi être amené à commander une ou plusieurs unités opérationnelles à  la mer (frégate, sous-marin, flottille d’aéronefs…).

      En savoir plus sur les métiers proposés

      cacher la réponse

    • Combien gagne un officier de carrière ?

      La rémunération dans la Marine nationale dépend du grade, de l'ancienneté, du niveau de solde de base, et des majorations éventuelles par un certain nombre de primes (primes embarquées, primes à la mer, primes de responsabilité). L'élève officier est rémunéré dès son entrée à l'Ecole navale. En 2ème année, un officier Aspirant perçoit une solde de 1350 € net. La prime embarquée est de 20% sur bâtiment de surface et va jusqu'à 50% sur un sous-marin. La prime à la mer dépend de la zone d'activité et va de +20% à +150% si c'est une zone de conflit.

      cacher la réponse

    • Que dois-je faire pour devenir officier sous contrat (OSC) ?

      Le recrutement pour les officiers sous contrat se fait par une sélection par spécialité et selon les besoins de la marine. Il s'adresse essentiellement aux titulaires d’une formation, de niveau Bac+3 minimum, voire davantage. Il faut avoir moins de 30 ans à la signature du  contrat d'engagement initial qui est de 10 ans. Il peut être renouvelé jusqu’à 20 ans, en fonction des besoins de la marine.

      cacher la réponse

    • En tant qu'OSC, quelles sont les spécialités qui me sont ouvertes ?

      Quatre spécialités opérationnelles sont ouvertes aux officiers sous contrat (OSC) : Opérations Maritimes, Mécanique Navale, Opérations Aéronautiques et Circulation Aérienne. Des OSC "Etat-major" peuvent aussi être recrutés pour des compétences particulières (en communication ou en informatique par ex). Un officier sous contrat occupe alors des fonctions de cadre, identiques à celles qu’il aurait pu tenir dans une entreprise, avec des responsabilités et une réelle autonomie.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les possibilités d'évolution qui me sont offertes en tant qu'OSC ?

      Un officier sous contrat peut accéder au statut d’officier de carrière par voie de concours interne jusqu'à l'âge de 30 ans. Les évolutions en grade et en responsabilités sont possibles tout au long de la carrière, en fonction des mérites, des états de service et des affectations.

      cacher la réponse

    • Combien gagne un officier sous contrat ?

      Environ 1700€ nets mensuels, évolutif jusqu'à 2600€.

      cacher la réponse

    • Avec un diplôme d'ingénieur, est-on nécessairement un officier en poste derrière un bureau ?

      Avec un diplôme d'ingénieur, vous êtes nécessairement recruté comme officier. Mais être officier ne signifie pas être dans un bureau : c'est être sur le terrain, en mer, en charge d'une équipe et d'installations complexes. C'est aussi faire face à de vraies responsabilités qui demandent analyse de la situation et  prises de décisions : toutes choses impossibles si on reste enfermé dans un bureau !

      cacher la réponse

    • En quoi consiste le statut de volontaire aspirant ?

      Le statut de volontaire aspirant correspond à un contrat d'engagement sur 1 an, renouvelable une fois. Cela peut être une année pour découvrir la marine avant de s'engager plus durablement, ou bien une année de césure dans un parcours professionnel ou pour compléter son CV. Il faut dans tous les cas avoir un bon niveau scolaire.

      cacher la réponse

    • Comment accéder à L'Ecole de formation des officiers pilotes de l'aéronautique navale ?

      Pour postuler à un recrutement d'Elève Officier Pilote de l'Aéronautique Navale (EOPAN), il faut avoir 17 ans révolus et moins de 23 ans, être titulaire d'un Bac (scientifique de préférence mais ce n'est pas obligatoire), avoir un bon niveau d'anglais, et satisfaire aux tests de sélection. Ces tests explorent à la fois la motivation et les aptitudes physiques et mentales du candidat. C'est un parcours long et exigeant mais qui donne la possibilité à des candidats très motivés de pouvoir être formés au pilotage en possédant uniquement le Bac au départ.

      En savoir plus sur le métier de pilote de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

  • Officier marinier : Bac à Bac +2

    • J'ai le Bac, Bac +1 ou Bac +2 : quel parcours la Marine peut-elle me proposer ?

      Avec le bac en poche, vous pouvez postuler pour intégrer l'Ecole de Maistrance qui forme des officiers mariniers avec un contrat de 10 ans. C'est un engagement et une formation de plusieurs mois avec de très nombreuses spécialités, qui permet de belles progressions de carrière et de responsabilités dans la marine. 

      Avec le bac, vous pouvez aussi devenir officier via la filière d'élève officier pilote de l'aéronautique navale.

      Bien entendu, les autres filières où le bac n'est pas obligatoire, comme celles de "matelot de la Flotte" (contrat de 4 ans) ou de "volontaire" (contrat d'un an), vous sont également ouvertes.

      cacher la réponse

    • Quel est le rôle des officiers mariniers au sein de la Marine nationale ?

      Les officiers mariniers constituent l’ossature de la marine. Engagés pour un contrat initial de 10 ans, la marine leur apporte une formation continue et très complète pour être prêts à assumer les premiers niveaux de responsabilité. Au cœur des équipages, ils sont l'articulation efficace entre la fonction de commandement des officiers et l'exécution rigoureuse par les matelots. Au sein de chaque service, ils sont ceux qui garantissent la fiabilité au quotidien des opérations. Leurs compétences s’exercent dans quasiment tous les domaines de la marine : un champ très large de métiers leur est donc proposé, où leurs aptitudes de techniciens et de cadres pourront se développer.

      cacher la réponse

    • Comment accéder à l'Ecole de Maistrance pour devenir officier marinier ?

      Le recrutement pour l'Ecole de Maistrance est ouvert à tous les candidats bacheliers, entre 18 ans et moins de 30 ans. Le recrutement se fait sur dossier, suivi d'entretiens et d'un examen médical d'aptitude. Le nombre de places offertes étant limité, seuls les meilleurs dossiers sont choisis : il vaut donc mieux avoir un peu plus que le minimum requis si on veut se donner toutes les chances d'être retenu. Il y a 2 sessions de recrutement chaque année, en Septembre et en Février.

      cacher la réponse

    • Quels sont les métiers proposés quand on est officier marinier ?

      Tous les grands domaines d'expertise de la marine sont ouverts aux officiers mariniers : Navigation et conduite nautique, Opérations navales, Armement, Mécanique et maintenance navale, Aéronautique, Protection et sécurité, Réseaux et télécommunications, et Soutien de l'homme / Logistique. Dans chacun de ces domaines, un ensemble très complet de formations et de spécialisations est proposé et jalonnera le parcours de tout officier marinier tout au long de sa carrière.

      En savoir plus sur les métiers proposés

      cacher la réponse

    • Quels sont les enseignements à l'Ecole de Maistrance ?

      L'Ecole de Maistrance délivre d'abord une formation militaire et maritime complète destinée à des sous-officiers. Cette formation initiale dure 17 semaines et comprend aussi des cours théoriques et pratiques sur la sécurité, la maîtrise du français et de l'anglais, ainsi que des enseignements en histoire-géographie, géopolitique, institutions françaises et européennes. A l'issue de cette période, vous suivrez une formation complémentaire de 4 à 7 mois sur la spécialisation choisie. Tout au long de l'Ecole de Maistrance, la pratique sportive est privilégiée pour entretenir une bonne condition physique.

      cacher la réponse

    • Quel est le taux de réussite à l'Ecole de Maistrance ?

      Le taux de réussite à l'Ecole de maistrance est de 100%. Mais la sélection initiale a été très rude et il arrive que certains abandonnent dès le départ.

      cacher la réponse

    • Quelles sont les perspectives d'évolution quand on est officier marinier ?

      Il faut un an d'ancienneté pour devenir second maître lorsqu'on est maistrancier. Pour avancer au grade de Premier Maître (PM) puis de Maître Principal (MP), il faut obligatoirement réussir le cours du Brevet Supérieur (BS) avec un minimum de 2 ans entre chaque grade, puis réussir le Brevet de Maîtrise. Le grade de maître est ainsi atteint en général après 5 à 10 ans de service. Par ailleurs, si le candidat en a les aptitudes, il peut tenter de rejoindre l'Ecole navale par la voie interne pour devenir officier.

      cacher la réponse

    • Pourquoi faire un Bac+2 quand ces filières sont accessibles en théorie dès l'obtention du Bac ?

      Quelle que soit la filière retenue (matelot de la Flotte ou officier marinier), le nombre de places offertes est limité et seuls les meilleurs dossiers sont retenus. Si on veut se donner toutes les chances d'être choisi, il vaut donc mieux avoir un peu plus que le minimum requis. Les métiers de la marine comme les autres, nécessiteront à l'avenir de plus en plus de compétences en raison de l'évolution des technologies mises en œuvre.

      cacher la réponse

    • Combien gagne un officier marinier ?

      Le salaire de départ est de l'ordre de 1200€ net par mois pendant la période de formation à l'Ecole de Maistrance, en étant par ailleurs logé, nourri et blanchi. A la sortie de l'école, le salaire est porté à 1500€ net par mois. Ce salaire évoluera  ensuite selon le grade et l'ancienneté, avec des majorations éventuelles par un certain nombre de primes (primes embarquées, primes à la mer, primes de responsabilité) selon les affectations et les missions. Par exemple, la prime embarquée est de 20% sur un bâtiment de surface et jusqu'à 50% sur un sous-marin. La prime à la mer dépend de la zone d'activité et va de +20 à +150% si c'est une zone de conflit.

      cacher la réponse

    • Combien gagne un pilote issu du recrutement EOPAN ?

      Un jeune pilote gagne environ 2200 € net/ mois à ses débuts. Au fil de sa carrière, d'autres critères comme le grade, l'ancienneté, la situation familiale, les qualifications détenues ou le poste occupé feront évoluer cette solde ainsi que toutes les primes associées à des affectations ou des missions particulières.

      cacher la réponse

    • Comment accéder à L'Ecole de formation des pilotes de l'aéronautique navale ?

      Pour postuler à un recrutement d'Elève Officier Pilote de l'Aéronautique Navale (EOPAN), il faut avoir 17 ans révolus et moins de 23 ans, être titulaire d'un Bac (scientifique de préférence mais ce n'est pas obligatoire), avoir un bon niveau d'anglais, et satisfaire aux tests de sélection. Ces tests explorent à la fois la motivation et les aptitudes physiques et mentales du candidat. C'est un parcours long et exigeant mais qui donne la possibilité à des candidats très motivés de pouvoir être formés au pilotage en possédant uniquement le Bac au départ.

      En savoir plus sur le métier de pilote de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

  • Equipage : parcours sans le BAC

    • Je n'ai aucun diplôme : est-ce que je peux m'engager dans la marine ?

      La marine recrute du niveau 3ème jusqu'à l'âge de moins de 30 ans pour la filière "matelot de la Flotte" et à partir de 16 ans pour l'Ecole des mousses. Environ 500 jeunes sans diplôme et très motivés rejoignent ainsi la marine chaque année.

      cacher la réponse

    • "Volontaire de la marine", cela signifie quoi ?

      "Volontaire" est un engagement dans la marine de 12 mois (renouvelable une fois), et qui permet de découvrir la marine, même sans diplôme, et dès 17 ans révolus (et jusqu'à 26 ans). Les candidats sont sélectionnés sur la base d'un dossier, d'un entretien de motivation et d'examens médicaux et sportifs. Un "volontaire" percevra en moyenne 850 euros net par mois (nourri, logé). Il pourra travailler dans les domaines de la mécanique, de l'aéronautique, de la sécurité, de la restauration, à bord des bâtiments de la marine ou à terre.

      cacher la réponse

    • Quels sont les métiers que je peux avoir si je suis volontaire de la marine ?

    • "Quartier-Maître, matelot de la Flotte", cela signifie quoi ?

      La filière "Quartier-maître, matelot de la Flotte" (QMF) est une filière de recrutement dans la Marine nationale accessible à des candidats qui n'ont pas le Bac et qui sont prêts à souscrire un engagement de 4 ans. Il faut avoir au moins 17 ans révolus  (et jusqu'à 29 ans au plus) pour postuler. Les candidats sont sélectionnés sur la base d'un dossier, d'un entretien de motivation et d'examens médicaux et sportifs.

      cacher la réponse

    • Quels sont les métiers que je peux faire si je suis matelot de la Flotte ?

    • Quelles sont les perspectives d'évolution quand on est matelot de la Flotte ?

      Le contrat de 4 ans est renouvelable jusqu'à 9 ans. Chacun des métiers de matelot de la Flotte  bénéficie d'une formation initiale, et peut ensuite faire l'objet de différentes spécialisations selon les aptitudes et les choix du candidat. Au fur et à mesure de ces spécialisations et de son ancienneté, le matelot pourra monter en grade : dans la marine on a un devoir de progression. Les meilleurs pourront être proposés par leur hiérarchie pour rejoindre en cours de carrière le corps des officiers mariniers (Ecole de Maistrance) dès 2 ans de service.

      cacher la réponse

    • Combien gagne un matelot de la Flotte ?

      Il y a deux types de matelot : le matelot "volontaire" (contrat de 12 mois) percevra en moyenne 850 euros net par mois (nourri, logé..) et le matelot "de la Flotte" (contrat d'engagement sur 4 ans) percevra environ 1000 euros net (nourri, logé..). Dans les deux cas, la solde (paie) est majorée de 20 % lorsque l'on est embarqué, et de 150% si on est en opérations extérieures.

      cacher la réponse

    • Quel intérêt de faire un BAC pro Marine ?

      La Marine nationale propose cinq filières de formation en partenariat avec l'Éducation Nationale : le BAC PRO Commercialisation et Services en Restauration (CSR), le BAC PRO en maintenance aéronautique (AERO), le BAC PRO Maintenance des équipements industriels (MEI), le BAC PRO Electrotechnique, Energie, Eléments communicants (ELEEC) et le BAC PRO systèmes électroniques numériques (SEN). Pour y postuler, il faut être titulaire d'un BEP de mécanique, de maintenance, d'électrotechnique ou d'électronique, savoir nager, être physiquement et médicalement apte, et avoir entre 17 ans et 23 ans. La formation dure deux ans et 16 semaines de stage sont nécessaires pour valider ce diplôme. A l'issue de ce bac, et selon la qualité des résultats obtenus, l'accès aux filières de formation de matelot ou d'officier marinier peut vous être proposé. Dans tous les cas, c'est l'opportunité d'exercer votre futur métier dans un cadre hors du commun.

      cacher la réponse

  • Les métiers

    • En quoi consistent les activités liées à l'aéronautique navale ?

      Pour ses avions et ses hélicoptères, la marine a besoin d’experts capables d’en assurer la maintenance et le pilotage. Complémentaires des sous-marins et des bateaux, ces forces aéronavales sont indispensables à l'exécution des missions confiées à la marine.

      En savoir plus sur les métiers de l'aéronautique navale

      cacher la réponse

    • En quoi consistent les activités liées à la Protection ?

      A terre comme en mer, la Marine nationale a besoin de spécialistes pour assurer la protection de ses hommes, de son matériel, de ses infrastructures et de ses sites sensibles. Après un parcours initial de matelot Fusilier marin ou matelot Marin pompier, de nombreuses spécialités sont offertes pour ceux qui ont choisi de protéger et combattre : commando, nageur de combat, plongeur démineur, marin-pompier de Marseille.

      cacher la réponse

    • Métiers de la Protection : Commando

      Ce métier n'est accessible qu'aux fusiliers marins ayant satisfait aux différentes sélections. Il exige une excellente condition physique et un mental aguerri pour faire face aux missions difficiles qui leur sont confiées (renseignement, sabotage, intervention).

      cacher la réponse

    • Métiers de la Protection : Nageur de combat

      Les nageurs de combat sont une unité d'élite constituée de marins commandos expérimentés et ayant suivi une formation spécifique très sélective. 

      cacher la réponse

    • En quoi consistent les activités liées à la Navigation ?

      Qu'ils s'agissent des manœuvres à effectuer en mer ou au port, de la route à établir, ou de la météo à prévoir, ces activités requièrent une solide expérience du milieu marin et des bateaux. Souvent exposées aux éléments, elles doivent conjuguer réactivité, rigueur et précision.

      En savoir plus sur les métiers proposés

      cacher la réponse

    • En quoi consistent les activités liées à la Mécanique ?

      Les experts de la mécanique et de la maintenance navale assurent la sécurité, le contrôle et la réparation de tous les équipements d'un bâtiment. Ils sont opérationnels en mer à bord des unités, ou bien à terre dans les centres de maintenance. De nombreuses spécialités sont concernées telles que mécanique navale, l'électrotechnique et l'électronique, l'hydraulique, la frigorifique, l'optronique ou l'avionique.

      En savoir plus sur les métiers proposés

      cacher la réponse

    • En quoi consistent les activités liées aux Opérations Navales ?

      A bord des bateaux, les "Opérations Navales" concernent la conduite des opérations dans les différents domaines de lutte, les transmissions et le suivi de la navigation. Le personnel du "Central opérations" travaille sur les équipements de détection aérienne (radar), marine et sous-marine (sonar) et de guerre électronique pour repérer les dangers  autour du navire. Au "PC Telecoms", coeur des systèmes d'information du bâtiment, le personnel participe à l'administration des réseaux et des systèmes de télécommunications (Intranet, réseaux satellitaires et réseaux spécifiques Marine...). Enfin, à la "passerelle", où se trouve l'homme de barre, la route du bateau est déterminée et suivie à l'aide des instruments de navigation (instruments de bord, cartes), et les transmissions visuelles sont assurées. A terre, les "Opérations Navales"  concernent les sémaphores dont le personnel contrôle le trafic maritime dans les eaux territoriales (respect du droit maritime) et participe aux missions de service public (sauvetage), depuis le littoral.

      En savoir plus sur les métiers proposés

      cacher la réponse

    • En quoi consistent les métiers du Soutien ?

      Cuisiniers, secrétaires, comptables et d'autres encore soutiennent au quotidien les marins engagés dans les missions opérationnelles.

      En savoir plus sur les métiers du soutien

      cacher la réponse

    • Les métiers de l'Aéronavale : Pilote d'Aéronautique Navale

      Selon ses aptitudes, l'officier-pilote de l’aéronautique navale mène des missions aériennes aux commandes d'un avion ou d'un hélicoptère basé sur un bateau porte-aéronefs. Il a suivi une formation de plusieurs années comme EOPAN ou a été formé à l'Ecole navale.

      cacher la réponse

Besoin d'un conseil ?

Poser votre question






Personnalisez vos informations

Bénéficiez d’un contenu personnalisé et découvrez les informations, conseils, témoignages et métiers qui vous correspondent en indiquant ci-dessous vos âge, niveau d’études et ville.

Lancer la recherche

retour
ans

Voir les resultats